Peut-on reprogrammer une voiture avec boîte automatique ?

11 octobre 2021 | Reprogrammation

En 2019, 767 500 véhicules équipés d’une « boite auto » ont été vendus en France, soit le tiers (35 %) des voitures neuves écoulées sur le marché l’an passé. A titre de comparaison, en 2010, la « boîte auto » représentait alors moins de 9 % des ventes !

La progression fulgurante de la boîte automatique en France va notamment de pair avec le succès des voitures à motorisations hybrides, qui se passent toutes désormais de changements de vitesses manuels.

Mais est-il possible de reprogrammer un véhicule équipé d’une boîte automatique ? La réponse est oui. Nous allons vous expliquer point par point tout ce qu’il faut savoir sur les boîtes automatiques et les spécificités d’une reprogrammation de boite auto.

Le fonctionnement d’une boîte auto

Les boîtes de vitesses automatique sont apparues sur les voitures dans les années 1920.

Le fonctionnement est finalement simple : la boîte automatique fonctionne grâce à un système électronique et électro-hydraulique qui permet de changer les vitesses de manière complètement automatisée. Le système de la boîte prend en compte les conditions de roulage du véhicule, c’est à dire les pressions appliquées à la pédale d’accélérateur ainsi qu’à la pédale de frein.

La boîte automatique possède, comme la boîte manuelle, des couloirs avec des positions précises symbolisées par des lettres et des chiffres.

  • P = Park ou position de parking. Cette position permet de bloquer mécaniquement la transmission quand le véhicule est au parking. Ne confondez pas la position P du levier de vitesse avec le bouton P qui est la commande du frein de stationnement. Un bouton remplace ainsi le frein à main traditionnel présent sur les voitures à boîte manuelle. Ce frein de stationnement est ainsi commandé électroniquement par l’appui sur le bouton dédié. N’oubliez pas d’activer ce frein de stationnement, en plus de mettre le levier de vitesse en position P !
  • R = Reverse. C’est la marche arrière.
  • N = Neutral, c’est-à-dire point mort. Cette position laisse les roues débloquées.
  • D = Drive. C’est la position de conduite en marche avant avec toutes les vitesses possibles puisque les vitesses sont passées automatiquement. Attention, dès que le levier est en position D, si vous lâchez le frein, le véhicule avance.
  • 1 ou L (Low) = seule la 1ère vitesse est utilisée. Cette vitesse maintient une conduite à très faible allure utile dans une forte montée ou lors d’un tractage d’un autre véhicule en panne.
  • 2 = seules les 2 premières vitesses sont utilisées. Cette vitesse maintient une conduite à faible allure très utile en cas de forte pente, de verglas ou de neige. Elle permet d’utiliser le frein moteur.

Tous les changements de rapport de vitesse entre P, R, N et D se font à l’arrêt avec le pied sur le frein.

Sur certains modèles, vous trouverez d’autres symboles :

  • 3 = seules les 3 premières vitesses sont utilisées : conduite en agglomération.
  • S = Sport. C’est un mode de passage de vitesse pour une conduite sportive. Les changements de rapports s’effectuent à des régimes (tours/minute) plus élevés et le rétrogradage lors du freinage est plus brutal.
  • W = Winter. Dans ce mode, le premier rapport enclenché est la 2ème vitesse, ce qui limite le risque de patinage des roues lors du démarrage sur route verglacée.

L’utilisation d’une boite auto

La transmission automatique se démocratise de plus en plus, mais beaucoup de conducteurs ne sont pas encore familiarisés avec ce type de boîte.

Voici quelques conseils si vous débutez avec une boîte automatique :

  • Avant de démarrer, il faut s’assurer que le frein à main soit serré et que le levier soit positionné sur la lettre P ou N ;
  • Pour démarrer le moteur, il faut appuyer sur la pédale de frein avec le levier mis sur D pour la marche avant ou R pour la marche arrière ;
  • Il faut ensuite abaisser le frein à main et lâcher la pédale de frein pour faire avancer ou reculer la voiture.

Les différentes boîtes automatiques

La boîte de vitesses automatique (BVA) à simple embrayage

Simple et avec une fabrication peu onéreuse, la boîte de vitesses automatique à simple embrayage, plus communément appelée robotisée, n’est autre qu’une boite de vitesse classique assistée par des robots qui remplacent les actions de l’automobiliste pour embrayer ou passer les vitesses à sa place.

Cette boîte automatique a été utilisée chez de nombreux constructeurs pour toutes leurs gammes de voitures, comme chez Peugeot ou Citroën et même sur des voitures sportives comme chez Ferrari ou Lamborghini. Mais elle est seulement adaptée à une conduite lente et douce. Elle est donc parfaite pour les conducteurs qui ont le pied droit très léger ou sur des petites citadines peu puissantes. Notez aussi que cette boîte de vitesses est de l’ancienne génération, elle n’est plus communément utilisée aujourd’hui. Dû à l’avènement de la BVA à double embrayage, qui est plus souple et plus performante, la boîte de vitesses à simple embrayage a perdu en popularité et se retrouve sur les anciens modèles des décennies passées.

La boîte de vitesses automatique (BVA) à double embrayage

La boîte de vitesses automatique à double embrayage est plus performante que la BVA à simple embrayage, mais elle est aussi bien plus complexe et chère à confectionner. Comme son nom l’indique, la BVA à double embrayage comporte deux embrayages. Et l’embrayage est la pièce maîtresse qui permet de faire le lien entre le bloc moteur qui développe la puissance et la transmission vers les roues motrices, qui font avancer la voiture.

D’un côté, vous retrouvez les vitesses impaires (1,3,5,7,9) et de l’autre les vitesses paires (2,4,6,8). Les vitesses paires sont reliées à un embrayage et les vitesses impaires à un autre, voilà pourquoi on parle de double embrayage ! Ces deux embrayages fonctionnent en binôme et permettent de n’avoir aucune coupure de puissance. Par exemple, si la boite de vitesse est en 4ème vitesse et que vous êtes en phase d’accélération, alors le deuxième embrayage va préparer la 5ème vitesse et l’actionner. Quand la boite décide de passer la vitesse, aucune vitesse ne va passer, ce sont juste les embrayages qui vont changer. Au lieu d’utiliser le premier embrayage, la boîte passe automatiquement au deuxième. Cela permet de n’avoir aucune coupure et aucun désagrément dans votre conduite. Ce qui change par rapport aux à-coups que l’on a pu connaître auparavant avec les anciennes boîtes de vitesses à embrayage unique ! L’autre avantage est d’avoir une fluidité et une efficacité exceptionnelles.

La boîte de vitesse automatique à convertisseur de couple

La boîte de vitesses à convertisseur de couple dispose d’une architecture similaire à la boîte classique au niveau des vitesses mais ne dispose pas d’un embrayage classique. En effet, c’est un convertisseur de couple qui fait passer la puissance du moteur à la boite de vitesse. Pour faire très simple, le moteur fait tourner une hélice qui est plongée dans un bain d’huile, en tournant elle pousse l’huile (exactement comme un bateau dans l’eau) de l’autre côté une autre hélice est fixée à la boite de vitesse. Avec la poussée de l’huile, la deuxième hélice se met aussi à tourner et transmet alors la puissance à la boite de vitesse et par la suite aux roues.

La boîte à variation continue ou CVT

La boîte à variation continue ou CVT (continuously variable transmission) est une boîte de vitesses complètement différente. En effet, elle ne dispose pas de vitesses, c’est en réalité une poulie qui, avec la vitesse, augmente ou réduit sa taille. Cette action agit exactement comme des vitesses dans le sens où le moteur peut, à 2500 tours, être à 30 ou 80 km/h mais ne présente aucune coupure des gaz. Cela donne l’impression que le moteur tourne dans la semoule car les tours minutes ne changent pas mais la voiture accélère. On la retrouve en général très peu sur les voitures. Seuls les japonais l’utilisent, mais c’est cependant la boite de vitesse qu’utilisent tous les scooters, quads…

Les avantages et inconvénients d’une boîte auto

Avantage #1 : La fluidité et la facilité de conduite de l’auto automatique

L’auto à boîte de vitesses automatique permet une conduite souvent plus détendue et simplifiée. Plus besoin de penser aux changements de vitesse, un temps de concentration qui peut être investi ailleurs.

Avantage #2 : Moins de possibilité de bris ou d’usure prématurée par l’usager

Offrant un rapport optimal, la boîte de vitesses ou la transmission d’une automobile automatique risquent moins de se briser. Comme le facteur humain n’est plus en cause dans les changements de vitesse, la boîte automatique permet une plus grande fiabilité et une meilleure efficacité de conduite.

Avantage #3 : Économie de carburant en situation urbaine et sur routes sinueuses

Bien qu’une auto manuelle consomme en général moins de carburant qu’une auto automatique, l’inverse se produira dans certaines situations routières comme des artères urbaines aux arrêts multiples ou des routes sinueuses.

Avantage #4 : La voiture automatique est plus facile d’apprentissage

Il sera bien entendu plus facile d’apprendre à conduire une voiture automatique que manuelle. Plusieurs nouveaux conducteurs optent désormais pour un apprentissage de la conduite sur un véhicule automatique.

Avantage #5 : La voie de l’avenir

En fait, les nouvelles générations sont si friandes de transmissions automatiques, que plusieurs constructeurs songent à se tourner exclusivement vers la production de tels véhicules. Les nouvelles technologies de pointe et le manque d’intérêt grandissant du public pour les voitures manuelles font de la boîte automatique la voie de l’avenir, au grand dam de ses détracteurs.

Inconvénient #1 : Moins grand ressenti de conduite

L’auto à boîte automatique coupe certains plaisirs de la route et offre un moins grand ressenti de conduite. Tous les amoureux de la conduite automobile vous le diront.

Inconvénient #2 : Réparation souvent plus difficile et plus coûteuse pour la boîte automatique

Bien qu’elle risque de se briser moins souvent, il demeure pénible de devoir payer pour une réparation de boîte ou transmission d’une automobile automatique. Celle-ci s’avère moins facile et plus coûteuse que la réparation d’un véhicule manuel.

Inconvénient #3 : Difficile de passer à un véhicule manuel ensuite

Lorsqu’une personne entame sa vie de conducteur sur un véhicule automatique, ou s’il décide plus tard de passer à un tel type de véhicule, il sera par la suite très difficile de revenir à la voiture manuelle. Il est donc handicapant de se contenter d’apprendre la conduite automatique, même si la facilité est attrayante.

Inconvénient #4 : Plus grande consommation d’essence

Dans la plupart des cas, une auto automatique consomme généralement plus de carburant qu’une auto manuelle. C’est cependant moins vrai en situation d’arrêts fréquents ou brusques comme dans certaines grandes villes.

Inconvénient #5 : Plus coûteuse à l’achat

Le prix alléchant de votre véhicule de rêve changera instantanément lorsque vous demanderez une boîte de vitesses automatique. En effet, la plupart des prix de base affichés par les concessionnaires sont ceux des véhicules offrant la transmission manuelle.

Inconvénient #6 : Plus dure sur les freins

Comme le principe de frein moteur n’existe plus lorsqu’on passe à une voiture automatique, le freinage s’exerce uniquement par les freins conventionnels. Ceci engendre bien entendu une plus grande usure des freins, notamment lors de freinages en descente.

Les spécificités d’une reprogrammation de boite auto

Vous roulez avec une voiture dotée d’une boîte automatique et vous souhaitez effectuer une reprogrammation moteur ? C’est tout à fait possible avec ou sans reprogrammation de la boite auto.

Certains ingénieurs en herbe pensent qu’il faut obligatoirement reprogrammer la boîte automatique lors d’une reprogrammation moteur pour éviter de la casser. C’est complètement faux.

Pourquoi reprogrammer une boite auto ?

Une cartographie de boite auto d’origine peut brider le moteur électroniquement. Pour faire simple, si le couple moteur calculé par le calculateur moteur est supérieur à la limite de couple programmée dans le calculateur de la boite de vitesse, alors le calculateur de la boite auto va limiter le couple moteur.

Prenons l’exemple d’une boite auto d’origine qui ne supporte pas plus de 400 Nm. Si nous effectuons une reprogrammation moteur sur ce véhicule et que le couple dépasse les 400 Nm, la boîte automatique va brider le couple moteur à 400 Nm.

Si ce bridage apparaît, il convient de réaliser une reprogrammation de la boite auto. Et la première chose à modifier est la limite de couple que peut supporter la boite auto afin que le moteur puisse exprimer son plein potentiel.

Parfois, selon le type de voiture, la demande du client et le stage effectué, il est possible de paramétrer les lois et régimes de passage ainsi que la pression sur les embrayages. Et si la limite mécanique des embrayages est dépassée, il est conseillé d’effectuer la pose d’un embrayage renforcé.

Combien coûte une reprogrammation de la boite auto ?

Globalement, il faut compter entre 300€ et 900€ pour la reprogrammation d’une boîte automatique. Cette variation de prix dépend du type de boîte et du type de préparation souhaitée sur la voiture.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Boîtes manuelles, boîtes automatiques : quelles différences ? - Fred Auto Sport - […] Aujourd’hui, il existe trois types de boîte de vitesses : manuelles, automatiques et séquentielles. Majoritairement, les voitures sont équipées…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *