Assurer sa voiture reprogrammée, comment faire ?

9 mars 2021 | Conversion, Reprogrammation

Aujourd’hui, plus besoin de changer de voiture pour avoir un modèle plus performant. Il suffit de prendre rendez-vous dans un centre de reprogrammation et de modifier la cartographie de votre véhicule pour lui procurer un boost de puissance et de couple. Cette opération technique peut vous faire gagner quelques dizaines voire quelques centaines de chevaux selon les modifications effectuées. Mais qu’en est-il côté assurance ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

 

  1. La reprogrammation, en quoi ça consiste ?
  2. Qu’en est-il de la garantie constructeur ?
  3. Quid de l’homologation ?
  4. Qu’en est-il de mon assurance auto suite à une reprogrammation ?
  5. Reprogrammation et assurance auto chez Fred Auto Sport
  6. Remise à l’origine de la configuration logicielle du véhicule

 

La reprogrammation, en quoi ça consiste ?

Chaque voiture construite après les années 2000 dispose d’un calculateur. Il s’agit d’un élément contenant de nombreuses lignes de code injectées par le constructeur du véhicule.

Un reprogrammateur professionnel peut exporter le programme du calculateur et le modifier pour donner de nouveaux « ordres » au moteur. Par exemple, en améliorant des paramètres, le turbo peut souffler plus fort, les injecteurs peuvent envoyer davantage de carburant et ainsi augmenter plus ou moins significativement la puissance.

À la suite d’une modification de la cartographie du moteur, il est également possible pour un véhicule essence de supporter l’E85 à 100%, en modifiant certains paramètres comme les courbes d’allumage, les valeurs de distribution, d’injection et de carburant et la richesse du mélange carburant/air.

Parfois, la consommation peut même diminuer car la cartographie optimisera au maximum le fonctionnement du moteur, en évitant les pertes, pour un rendement amélioré.

Qu’en est-il de la garantie constructeur ?

Si la garantie est dépassée, la reprogrammation de votre voiture n’aura aucun impact, car avec ou sans modification du programme dans le calculateur, vous n’êtes plus sous garantie.

Si votre véhicule est toujours sous garantie, théoriquement, toute modification de ce dernier annulera la prise en charge de la garantie par le constructeur. Dans la réalité, c’est plus complexe et épineux. Si vous choisissez de réaliser un stage 3 ou 4 sur votre voiture, les modifications dépasseront la simple reprogrammation. Des pièces mécaniques vont être modifiées voire ajoutées afin de supporter l’augmentation de puissance. Dans cette situation, vous pouvez faire une croix définitive sur la garantie constructeur. En revanche, si vous choisissez une réalisation plus soft comme un stage 1 flex fuel par exemple, la modification est beaucoup plus subtile car elle réside uniquement dans la cartographie du véhicule et elle n’est donc pas visible à l’œil. La reprogrammation ne sera pas détectable par votre garagiste et/ou concessionnaire dans la plupart des cas.

Quid de l’homologation ?

La législation autour de la reprogrammation moteur est définie par le Code de la Route et notamment les articles suivants :

Code de la route. – art. R321-16

« Tout véhicule isolé ou élément de véhicule ayant subi des transformations notables est obligatoirement soumis à une nouvelle réception. Le propriétaire du véhicule ou de l’élément de véhicule doit demander cette nouvelle réception au préfet.

Le ministre chargé des transports définit par arrêté les transformations notables rendant nécessaires une nouvelle réception. »

Code de la route. – art. R322-8

« I. – Toute transformation apportée à un véhicule soumis à immatriculation et déjà immatriculé, qu’il s’agisse d’une transformation notable ou de toute autre transformation susceptible de modifier les caractéristiques indiquées sur le certificat d’immatriculation, nécessite la modification de celui-ci. Pour maintenir la validité du certificat d’immatriculation, le propriétaire doit adresser au ministre de l’intérieur par voie électronique une déclaration dans le mois qui suit la transformation du véhicule. Le propriétaire peut circuler à titre provisoire, pendant une période d’un mois à compter de la date de la déclaration, sous couvert d’un certificat provisoire d’immatriculation. »

Ces textes du Code de la route utilisent la formule « transformation notable » pour désigner l’ensemble des modifications susceptibles d’être effectuées par le propriétaire du véhicule immatriculé, circulant sur route ouverte et donnant lieu obligatoirement à une réception à titre isolée (RTI) via la DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) de la région dans laquelle il réside.

Or, la loi ne définit pas clairement le stage 01 (modification uniquement au niveau du calculateur) comme une modification « notable » si aucune pièce mécanique n’est transformée sur le véhicule pris en charge. C’est tout simplement une modification de paramétrage qui n’ait d’ailleurs pas définie par la réglementation et absente de la nomenclature des transformations proposées par les DREAL.

Pour faire simple, si comme la réglementation le stipule, le propriétaire d’un véhicule ayant subi une reprogrammation souhaite réaliser une réception à titre isolé (RTI) de son véhicule, il est presque sûr que celle-ci lui sera refusée car son véhicule sera encore considéré comme conforme à son modèle homologué au niveau européen.

En effet, la réglementation déjà en vigueur implique qu’un véhicule ayant été homologué conformément aux procédures communes dans n’importe quel État membre de l’Union Européenne est considéré comme conforme dans l’ensemble du territoire de l’UE. Ainsi, la plupart des véhicules actuellement sur le marché ont été envoyés dans un autre état membre de l’UE et n’ont subi aucun test par les autorités françaises. Ces véhicules peuvent donc avoir des différences de caractéristiques moteur entre celles déclarées à l’homologation et celles réellement mesurées. Nous le constatons d’ailleurs au quotidien lors des passages au banc des véhicules en question.

Qu’en est-il de mon assurance auto suite à une reprogrammation ?

Il n’y a pas de réponse exacte car, en réalité, tout dépend de l’assureur et du niveau de reprogrammation effectuée sur votre véhicule. Alors que certaines assurances auto ne souhaiteront pas assurer un véhicule reprogrammé, d’autres se montreront plus souple en fonction de l’importance des modifications. Par exemple, une voiture reprogrammée avec des modifications mécaniques aura certainement plus de mal à être assurée qu’une citadine convertie au bioéthanol.

Sur le plan théorique, toute modification de votre véhicule rendrait caduc votre contrat d’assurance. Dans les faits, un incident léger impliquant uniquement de la tôle froissée ne nécessitera pas le déplacement d’un expert, et votre reprogrammation n’aura souvent aucune incidence sur votre assurance.

Afin de rouler sereinement, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre assureur pour l’informer des modifications effectuées sur votre véhicule afin de réaliser un avenant à votre contrat d’assurance automobile. Si besoin, votre reprogrammateur peut vous fournir la courbe de puissance de votre véhicule afin de prouver les nouvelles performances auprès de votre assureur et ainsi calculer le nouveau montant de votre prime suite aux modifications.

Conseil de Fred : L’assureur Matmut prend en charge les véhicules reprogrammés. Il vous suffit d’appeler et de donner toutes les informations du véhicule modifiés afin que la Matmut vous propose un contrat d’assurance automobile sur-mesure. Il faudra fournir votre carte grise d’origine et indiquer les modifications de puissance effectuées sur la voiture.

Reprogrammation et assurance auto chez Fred Auto Sport

Chez Fred Auto Sport, nos experts ont pleinement conscience de la réglementation en vigueur et nous sommes francs avec nos clients, comme nous le sommes avec vous à travers cet article.

Avant chacune de nos interventions, nous expliquons les modifications et demandons systématiquement à nos clients de lire et signer nos CGV qui comportent un rappel du Code de la route, du Code des assurances et un rappel général des clauses d’exclusion des garanties constructeur, afin que vous ayez pleinement connaissance du cadre légal de notre intervention.

Nos techniciens répondent à toutes vos questions et vous conseillent dans le choix de votre assurance et de votre contrat. Parce qu’on est tous passé par là, rassurez-vous !

Remise à l’origine de la configuration logicielle du véhicule

Lors d’un stage 1, seul le programme dans le calculateur est modifié et bien souvent, il n’est pas détectable par votre garagiste et/ou concessionnaire. Cependant, si vous envisagez de vendre un véhicule reprogrammé, nous vous recommandons de remettre le véhicule dans sa configuration logicielle d’origine. Vous pourrez ainsi toucher une plus large audience d’acheteurs potentiels et vous serez protégé de tout malentendu concernant les caractéristiques du véhicule.

Chez Fred Auto Sport, nous ne vous abandonnons pas après la reprogrammation. Sur simple demande de nos clients, nous injectons la cartographie d’origine au véhicule. Cette action est entièrement gratuite et incluse dans nos conditions générales de vente. Le retour à l’origine prend généralement moins d’une heure et s’effectue sur simple prise de rendez-vous.

1 Commentaire

  1. Sacha

    Super article qui explique vraiment bien les effets d’une reprogrammation moteur

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *